Les méthodologies d’échantillonnage pour les sondages

Un échantillon est un ensemble d’individus représentatifs d’une population. Connaître les méthodologies d’échantillonnage dans les sondages est essentiel pour la création de sondage fiable et représentatif. Pour cela, il faut un ensemble d’individus représentant une population. La population est déterminée selon l’âge, la profession, le lieu d’habitation etc. Elle peut donc être constituée de plusieurs catégories.

L’échantillonnage permet de connaître plus précisément une population ou sous-population par l’étude d’un échantillon dit « représentatif ». Il permet de connaître, par la suite, l’avis de chaque personne de cet échantillon. Cela permettra de savoir si votre produit ou service plaît.

Construire un échantillon représentatif est important puisqu’il permet de montrer la fiabilité de votre sondage vis-à-vis des conclusions tirées.

Comment s’effectue un échantillon ?

Un échantillon se créait selon 5 étapes :

1) Connaître la population cible que vous souhaitez atteindre

Soit vous restez assez large en interrogeant une population Française (environ 65 millions) soit vous interrogez une population plus ciblée comme les salariés d’une entreprise. En choisissant une cible adaptée à votre étude, vous obtiendrez des données intéressantes et fiables.

2) Connaitre le degré de précision que vous souhaitez atteindre :

Pour cela, il faut définir certains paramètres :

  • La marge d’erreur de votre sondage : Elle est primordiale. Vous devez la définir afin de déterminer la fiabilité de votre sondage. De même, il y aura systématiquement une marge d’erreur quelle que soit la population étudiée. La valeur la plus fréquemment utilisée est 5%. Donc si le résultat de votre sondage est « 70% de l’échantillon ont un animal de compagnie », alors l’intervalle est compris entre 65% et 75% pour la population.
  • Son niveau de confiance : il s’agit de la probabilité que votre échantillon choisi influence les résultats obtenus. La valeur la plus utilisée est 95%. Il est déconseillé d’utiliser un niveau de confiance inférieur à 90%. Cela signifie que sur un autre échantillon du même nombre de personnes, 95% ont répondu les mêmes réponses que l’échantillon initial.
3) Envisager le pourcentage de personnes qui ne répondront pas à votre sondage

En effet, il est possible que vos répondants ne répondent pas forcément à toutes les questions lors de la diffusion de votre sondage. Pourquoi ? pas de motivation, pas le temps, etc.

Ce pourcentage correspond au « taux de réponse ». Si celui-ci atteint les 20% il sera plutôt bon. Il dépend du contexte, de la longueur du sondage, du thème, de la population ciblée etc.

4) Choisir la taille de votre échantillon

Plus la taille de l’échantillon est importante plus elle réduit votre marge d’erreur sur vos résultats.

Si votre échantillon est trop petit, il y aura une disproportion et vous obtiendrez des résultats de sondages peu fiables.

De même, si vous choisissez une taille d’échantillon trop grande alors l’étude sera compliquée, coûteuse. Elle prendra du temps même si les résultats sont beaucoup plus précis.

Sur internet, il existe différents calculateurs d’échantillon vous permettant de décider quelle cible ou taille d’échantillon est la plus adéquate à votre étude. Survey Monkey est la référence en calculateur d’échantillon.

Les différentes méthodes d’un échantillonnage

Il existe deux méthodes majeures : l’échantillon aléatoire et non aléatoire.

Pour l’échantillon aléatoire, il existe différents types de sous catégories :
  • Échantillon aléatoire simple : Toutes les personnes de la population ont la même probabilité de faire partie de l’échantillon.

Exemple : Tirage au sort

  • Échantillon aléatoire stratifié : La population est initialement subdivisée en sous-groupes homogènes (strates) définis selon un ou plusieurs critères (appelés variables d’intérêt). Dans chaque strate, on prélève aléatoirement des individus pour obtenir des sous-échantillons aléatoires simples.

Exemple : Une enquête sur la vie étudiante a été menée auprès de 10 000 étudiants. L’échantillon a été obtenu en choisissant aléatoirement 2 500 étudiants de première année, 2 500 étudiants de deuxième année, 2 500 étudiants de licence et 2 500 étudiants en Master.

  • Échantillon aléatoire par grappes : population divisée en sous-groupes (=grappes). On choisit aléatoirement des sous-groupes où les éléments de chaque grappe choisie constituent l’échantillon.

Exemple : Une enseigne décide de mener une enquête de satisfaction auprès de ses clients sur un jour. Pour cela, elle choisit aléatoirement 100 clients de la journée et les interroge.

  • Échantillon aléatoire systématique : elle consiste à dresser la liste de tous les éléments de la population. Puis de choisir au hasard chaque énième élément pour constituer l’échantillon. L’échantillonnage systématique est donc une variante de la méthode aléatoire simple, dans laquelle on sélectionne un échantillon à intervalles prédéterminés.

Exemple : À partir de la liste alphabétique des noms de tous les élèves du collège, un Conseiller Pédagogique d’Education choisit au hasard un premier nom puis, à partir de ce nom, il choisit chaque 10ème nom de collégien pour constituer l’échantillon.

Ces méthodes permettent d’obtenir un échantillon représentatif.

Enfin, en ce qui concerne l’échantillon non aléatoire, il existe deux types de sous catégories :
  • Échantillon de convenance : un chercheur constitue votre échantillon en choisissant les individus disponibles pour des raisons pratiques et de coût et non de manière aléatoire. L’échantillon est obtenu sans méthode particulière.

Exemple : Un enquêteur interroge les passants de la rue où il se trouve.

L’étude sera certainement mauvaise : l’échantillon de convenance ne sera pas un échantillon représentatif. Les facteurs tels que le lieu et le temps peuvent introduire un biais de sélection dans l’étude.

  • Échantillonnage à participation volontaire : Cette technique consiste à faire appel à des volontaires pour constituer votre échantillon.

Exemple : Proposition de répondre à un sondage via le site internet ou les réseaux sociaux de l’entreprise.

L’étude ne sera pas représentative puisque seuls les téléspectateurs que le sujet intéresse vraiment d’une façon ou d’une autre a tendance à répondre. Ils n’ont pas nécessairement les mêmes opinions que le reste de la population.

Les méthodologies d'échantillonnage pour les sondages

Et vous faites quoi chez Selvitys ?

Spécialisés dans la rédaction, la programmation et la récolte de données auprès d’un panel ciblé, nous vous accompagnons dans le recrutement de vos répondants pour vos sondages. Nous aidons les entreprises de toutes tailles quel que soit votre projet (la création, la diffusion et l’analyse des résultats de vos études). Si vous avez besoin d’aide pour administrer votre sondage auprès d’un échantillon représentatif de la population française, nous vous accompagnons de A à Z à des prix adaptés selon votre besoin et dans des délais records. Faites confiance à Selvitys Sondage et demander un devis !